salle po

Les travaux de réhabilitation de la salle ont commencé hier pour une réouverture le 10 juillet.

Les auteurs de l’incendie de la salle polyvalente des Renardières l’été dernier n’ont pas été identifiés. Mais les travaux de réhabilitation commencent

 

C’était le 18 juin 2016. Un feu volontaire endommage fortement l’emblématique salle polyvalente des Renardières, l’une des plus anciennes et des plus utilisées de Châtellerault. A l’époque, ce feu criminel (allumé dans un local matériel à l’arrière de la salle) avait créé une vive émotion dans le quartier, mobilisant lors d’un rassemblement une centaine de personnes, à la fois solidaires et en colère contre cet acte qualifié « de lâche, inconscient qui pénalise tout le monde ».

Coût : 86.000 € réouverture le 10 juillet

Neuf mois plus tard, après le passage des experts et des assurances, l’heure est à la réhabilitation du bâtiment. La structure n’ayant pas été touchée, il n’a pas été nécessaire de le raser.
Les travaux de rénovation et de mise en conformité ont débuté hier. Ils doivent durer trois mois. Trois entreprises de Châtellerault et une de Poitiers sont à pied d’œuvre pour refaire, pêle-mêle, électricité, éclairage, cloisons, menuiseries extérieures, vitrages, portes coupe-feu, carrelage (notamment la piste de danse avec un carrelage imitation bois), auvent arrière, peintures (notamment de la grande salle), faux-plafonds et chauffage, égrènent Jean-Pierre Abelin, maire de Châtellerault, et Jean-Michel Meunier, conseiller municipal aux travaux et logement. Coût des travaux : 86.000 €.
La réouverture au public, aux habitants du quartier et aux associations est prévue pour le 10 juillet, annoncent les élus.
Dans trois mois, donc, les habitants pourront se réapproprier leur salle nouvelle. Il faut dire que, depuis l’incendie, il a fallu trouver des solutions de rechange. « Les autres maisons de quartier ont joué le jeu et nous ont mis à disposition des salles quand on en avait besoin », relève Antoine Bonneau, directeur de la MJC des Renardières.
Concernant l’enquête de police, le maire annonce que le dossier « va être refermé » faute d’éléments. Les investigations n’ont pas permis d’identifier le ou les auteurs. On se dirige donc vers un classement sans suite. « C’est désolant », lâche le maire.
De leur côté, le directeur de la MJC et les acteurs du quartier ont « essayé de comprendre un tel acte ». En prévision de la réouverture de la salle, cet été, « on travaille depuis un an à créer un nouveau projet avec les habitants sur l’utilisation de la salle avec de nouvelles activités. »

 

Denys Frétier

 

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Communes/Ch%C3%A2tellerault/n/Contenus/Articles/2017/03/28/Salle-des-Renardieres-apres-l-incendie-les-travaux-3048097

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *