Châtellerault : Lac-Renardières, la rénovation va débuter

Châtellerault : Lac-Renardières, la rénovation va débuter
Situées à proximité de la salle polyvalente des Renardières, les tours Cassin vont être détruites.
Situées à proximité de la salle polyvalente des Renardières, les tours Cassin vont être détruites.
© Photo NR

Le conseil municipal d’hier soir a marqué le lancement de la rénovation urbaine du Lac et des Renardières. Elle pourrait débuter dès cette année.

On attendait énormément ça. C’est un projet très attendu. On est très heureux que ça arrive enfin, se félicite le maire Jean-Pierre Abelin. Hier soir, à la mairie, le conseil municipal a acté le lancement de la rénovation urbaine des quartiers du Lac et des Renardières.
Cette décision fait suite à l’engagement de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine vis-à-vis de l’agglo en janvier dernier sur une participation de 3,7M€. Un engagement seulement intervenu deux ans et demi après la signature d’un protocole de préfiguration entre la Ville, l’agglo, les bailleurs sociaux et l’État.
Une première phase de sept ans D’un coût de 22,9M€, dont 6,9M€ financés par la Ville, la rénovation des deux quartiers pourrait courir sur vingt ans. D’une durée de sept ans, une première phase va être lancée avec deux premières opérations peut-être dès le deuxième semestre 2018. « On prévoit deux opérations importantes, une première, qui est un espace intergénérationnel sur les Renardières entre les écoles et le foyer-logement, qui offrira une belle possibilité d’activités pour les uns et pour les autres, indique Jean-Pierre Abelin. Il y aura un certain nombre de jeux et d’activités aussi bien pour les anciens que pour les jeunes. Le deuxième projet, c’est l’amélioration des parkings en face du centre de loisirs et de l’école sur le Lac. Ça pourrait donner une autre image du quartier. »
Les tours Cassin vont tomber
Parmi les autres opérations prévues au cours de la première phase de la rénovation figurent notamment la création d’un pôle de loisirs enfance au centre de loisirs du Lac, la création d’un espace jeunes au centre de loisirs des Renardières, la réhabilitation des résidences sociales Médicis et Valois au Lac (86 logements) et surtout la démolition des deux dernières tours René-Cassin aux Renardières (il y en avait une troisième mais elle a été détruite en 2003). Il ne reste déjà plus que 22 locataires sur 64 logements.
Françoise Méry, du groupe d’opposition de gauche, a soulevé « quelques interrogations », notamment sur l’emploi des habitants pour les travaux. « L’objectif, c’est d’employer un maximum de gens du secteur », a répondu le maire. « Le but, c’est aussi de reloger les gens en fonction de leurs besoins spécifiques. Il peut y avoir un accompagnement du CCAS », l’élue de gauche, pensant notamment aux habitants restants des tours Cassin.
Comme les autres, Françoise Méry s’est néanmoins montrée favorable à la rénovation des deux quartiers. Une rénovation, selon Jean-Pierre Abelin, devenue « absolument indispensable compte tenu de la vitesse à laquelle ils se sont dégradés ».

Article de la NR

Alain GRIMPERELLE

Journaliste, rédaction de Châtellerault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *